14 jul. 2011

Une journée à Manali

A force de prolonger notre séjour dans le haut Himalaya, nous avons réduit à une journée seulement notre passage à Manali. C'est l'un des arrêts obligés de la région d'Himachal Pradesh, mais nous étions aussi contents d'y arriver que d'en repartir.

Cette petite ville de montagne est l'un lieu de villégiature très prisé des indiens, particulièrement en cette saison où les températures en plaine sont difficilement supportables. Les couples viennent y passer leur lune de miel, et profitent du large éventail d'activités proposées par les agences locales. L'une des principales attraction est la neige: la plupart des indiens qui viennent à Manali n'ont jamais vu la neige, ils emmènent donc toute leur famille admirer les quelques plaques de glace qui n'ont pas encore complètement fondu dans les collines des environs. En passant le dernier col en provenance de Leh nous avons ainsi croisé toute une foule d'indiens habillés en combinaison de ski, parfois montés sur des mules pour éviter les embouteillages et atteindre les "pistes" du sommet. Un spectacle assez surréaliste que nous avons eu le temps d'apprécier bloqués pendant plus une heure au milieu des jeeps.

De Leh-Manali

Une fois arrivés à Manali nous continuons l'immersion en dormant en plein quartier indien, la ville est envahie par les touristes, impossible de circuler, c'est un petit Delhi dans la montagne! Notre seule activité se résume à la visite du temple Hadimba, que nous voyons seulement de l'extérieur car la queue nous décourage, et le spectacle de la foule vaut tout autant le déplacement. Les gens se font prendre en photo à coté de magnifiques yaks aux longs poils, ou avec l'un des gros lapins blancs dont la laine est utilisée pour la fabrique des châles.

De Leh-Manali

La foule passe rapidement du temple au centre d'attraction situé juste à coté, avec des manèges manuels qui semblent venir d'une autre époque.

De Leh-Manali

C'est déjà l'heure de prendre le bus pour Dharamsala, notre premier bus indien, et vu la gare on peut s'attendre au pire: grand terrain vague jonché d'ordures où se promènent en boittant toutes sortes d'animaux en quète de nourriture. Et c'est la gare des bus privés! Heureusement il y a toujours quelques chaises abritées par une bâche pour boire un thé masala en attendant l'heure du départ. Et après toutes ces heures de transport en commun on est immunisé...

No hay comentarios:

Publicar un comentario