12 jun. 2011

Capitales de Myanmar

Faute de visiter la vraie capitale, nous faisons le tour des villes principales, Yangon et Mandalay. Loin de l'ideal de la classe moyenne que presentent les séries télévisées (jeunes habillés a l'occidentale et passant leur temps dans des boutiques à la mode), nous voyons la vie locale, une vie bruyante et cahotique au milieu des bâtiments décrépis et des trottoirs éventrés. Cela nous rappelle un peu La Havanne, mais en beaucoup plus animé, avec le mélange des communautés birmanes, indiennes, musulmanes, qui vendent dans la rue toutes sortes de plats, de fruits, ou de vêtements.

De Yangon

Le centre de Yagon est sans doute le plus impressionnant, au milieu de la foule des passants, des marchés qui débordent de toutes part, et des gaz d'échappements. Pas le temps d'y penser car il faut se frayer un chemin au milieu du désordre... La ville garde les marques du cyclone de 2008, et dans l'ensemble le gouvernement ne semble pas soucieux de moderniser la principale ville du pays.
A l'ecart du centre se trouve la fameuse Shwedagon Paya, qui a cumulé les couches d'or au cours de ses 2500 ans d'existence. Le dôme est visible de loin, brillant sous le soleil, entouré d'une multitude de petits temples et de ses bouddhas respectifs. Ici les gens viennent se promener, on peut tout faire dans un temple, y compris manger et dormir, tant qu'on laisse ses chaussures à l'entrée. Des couples viennent même y flirter à l'abri du regard des parents, et nous croisons un groupe de jeunes étudiants en physique qui séchent les cours pour visiter la Pagode!

De Yangon

Nous appréhendions notre première nuit dans un bus birman, mais nous sommes plutôt surpris par le confort: clim, sièges inclinables, télé à écran plat... seul inconvénient: les horaires, nous arrivons toujours à destination au beau milieu de la nuit.
Mandalay est une ville plus tranquille et mieux organisée, un peu plus entretenue, avec plein d'endroits a visiter. Nous ne disposons que de deux jours, nous commençons donc par un tour des environs avec un "taxi bleu", mini pick up Mazda des années 60. Nous avons perdu l'habitude de marcher et la simple montée a pied de la colline de Sagaing nous fait l'effet d'un mini trek. Mais la vue en vaut la peine, les environs sont littéralement couverts de stupas, petits dômes dorés surplombant les arbres.
Nous changeons de moyen de transport pour rejoindre l'ile d'Inwa, avec une traversée en barque puis la location obligée d'une carriole, les chevaux étant le principal moyen de locomotion. On a l'impression de voyager dans le temps, en parcourant les chemins en mauvais état qui sillonent l'ile, témoins de la vie reculée de la campagne birmane. Après quelques pauses pour visiter les différents temples (et une tour de Pise en version locale), nous rejoignons pour le coucher de soleil le grand pont sur pilotis U Bein, où se promènent à la fois touristes, locaux et moines, et où des femmes partagent avec nous des mangues en attendant la tombée de la nuit.

De Mandalay

Nous finissons notre séjour à Mandalay par la visite du centre ville en vélo, en commençant par la Mahamuni Paya et son immense Bouddha . Des familles entières viennent en procession rendre hommage au Bouddha, et coller des feuilles d'or sur la surface de la statue. Tout près nous avons un aperçu de la fabrication des ces feuilles, un travail entièrement manuel, une pépite étant écrasée durant des jours au marteau pour donner des carrés presque translucides, coûtant 50 centimes d'euros l'unité. Avec la chaleur nous abandonnons la montée en haut de la colline au nord de la ville, et nous nous contentons d'observer un autre procession qui ressemble plutôt à un carnaval, avec des gens habillés en tenue traditionnelle dansant sur de la musique moderne. Il y a même un éléphant pour les photos...

De Mandalay

No hay comentarios:

Publicar un comentario